plastique-environnement

Du neuf chez l’enseigne de la patate

Il n’est plus à démonter à quel point le business de la restauration fleuri, même s’il s’agit d’un secteur un peu chaotique. On ne parlera pas ici de grande cuisine, mais plutôt des endroits que l’on fréquente pour un petit brunch et les virées entre potes. Et sans exagérer, on peut dire que La Pataterie partage les premières places avec d’autres grands noms dans ce domaine. Elle nous gâte de ses délicieux menus de patates depuis une bonne vingtaine d’années déjà. Toutefois, le concept original était un peu dépassé. Désormais, l’enseigne compte refaire son image avec quelques innovations tout en conservant sa particularité.

Une sélection rigoureuse des produits utilisés

Inviter les clients à la découverte de la cuisine campagnarde avec la patate était assez vendeur. Mais désormais avec la popularité du restaurant, les gens s’intéressent plus aux nouveaux plats proposés dans divers établissements comme chez le restaurant à Lons-le-Saunier. Ce fut possible avec les offres plus variées ne contenant pas forcément de pomme de terre avec les fameux Patata Burger. Il ne s’agit toutefois que d’un classique de la restauration rapide. Les gérants misent plutôt sur le contenu même de leur mets avec des ingrédients méticuleusement sélectionnés. En effet, il s’agit surtout de produits venant de fournisseurs locaux, du moins pour la viande et la patate. Cela a porté rapidement ses fruits l’année dernière surtout avec les clients exigeants de la fraîcheur dans ce qu’ils mangent. Pour 2017, le nouveau défi de la firme consiste en une innovation au niveau de la présentation et du confort des clients.

Une rénovation des restaurants La Pataterie

En effet, enclenchéE depuis janvier 2017, la chaîne compte revoir en profondeur quelques points importants. Par exemple, elle a abandonné la couleur trop vive du restaurant pour adopter une couleur plus séduisante. L’intérieur des établissements bénéficie également d’une rénovation tout en conservant le thème. Pour le reste il s’agit surtout de plaire au client et de faire en sorte de le fidéliser les plus connaisseurs. Il y a énormément de variété de patates cultivée en France. Un mauvais choix entraîne des effets fâcheux au niveau du goût. La plus utilisée chez La Pataterie est la Spunta. C’est un tubercule à couleur jaune et très populaire surtout pour faire des frites. Mais récemment, elle a introduit de nouveaux types avec le Samba ou bien la Melody. Même si cela a très peu d’impact sur l’économie, les restaurants permettent donc à quelques exploitants de développer leur petite affaire.